top of page
people-1979261_1280.webp

Entretien

Entretien avec le détenteur de la marque Neurchi

GDNLOGO.jpg

La Gazette des Neurchis - Édition de Décembre 2021

· Retour à la Gazette ·

Initialement réservés à un public averti, les neurchis sont aujourd’hui devenus un phénomène dans toute la francophonie. À tel point qu’ils sont susceptibles d’attirer les convoitises en tout genre. Il y a plus d’un an, l’INPI  recevait le dépôt de la marque Neurchi . La Gazette a rencontré pour vous David Vogin, l’auteur de cette procédure et propriétaire de facto de la marque Neurchi.

 

Est-ce que tu peux présenter rapidement ton parcours dans la neurchisphère ?

Pour me présenter brièvement, j'ai quarante ans, je suis papa de deux ados, je suis aussi chef d'entreprise et coach en gestion du stress et j'habite entre Orléans et Paris. Je suis sur les neurchis depuis environ trois ans, je ne suis pas certain de quel a été mon premier, mais aujourd'hui je dois être sur une bonne quarantaine ainsi que sur quelques groupes connexes comme l'Amicale ou Teurcréa. Généralement, je vais sur un Neurchi parce qu'il me fait rire ou bien réfléchir. Je suis administrateur de neurchi de boomer depuis deux ans environ.

Comment t’est venue l’idée de déposer la marque Neurchi à l’INPI ?

Il y a environ un an, une blague a circulé disant que Topito rachetait Les neurchis un par un... Étonnamment, pas mal de gens y ont cru, en particulier car Malek et d'autres se sont donnés beaucoup de mal pour essayer de rendre le truc crédible. Étant donné que j'ai fait des études en droit de la propriété intellectuelle, je me suis immédiatement demandé si la marque avait été déposée... En voyant que ce n'était pas le cas, je me suis dit que ce serait rigolo de le faire.

 

Est-ce que tu peux nous décrire en quoi ça consiste et qu'est-ce que ça implique ?

C'est assez simple de déposer une marque non figurative. Tu vas sur le site de l'INPI tu remplis un formulaire dans lequel tu choisis notamment pour quel type de produits tu veux protéger la marque... Tu payes en fonction du nombre de catégories où tu souhaites la protéger et il y a ensuite un délai de deux mois pour les recours puis un autre délai de deux à trois mois pour l'enregistrement définitif. S'il n'y a pas eu d'opposition, tu es propriétaire de la marque pour une dizaine d'années... Cela implique que tu peux être le seul à l'utiliser pour créer ou vendre des produits sous ce nom de marque, pour les types de produits que tu as déterminés au départ... Toute autre personne qui le fait est reconnue comme autrice de contrefaçon de marque. Le cœur du problème réside dans le fait de faire appliquer ta propriété et faire reconnaître les contrefaçons car parfois il faut le faire devant un tribunal et ça peut coûter un peu de sous.

Est-ce que tu comptes en faire quelque chose ?

Pour le moment, je n'ai ni le temps ni d'idée particulière pour exploiter ce nom de marque. J'en avais parlé tout au départ avec des anciens, comme Patrick Confellini car plusieurs personnes pensaient que j'avais l'intention d'essayer de faire fermer des neurchis, ou même de vendre des mugs, des t-shirts ou quelque chose comme ça... J'ai même reçu quelques messages privés assez agressifs. En réalité, c'est assez compliqué à exploiter comme marque. Je n'ai jamais pensé une seconde que quelqu'un paierait pour une licence d'utilisation, ou que l'on pourrait véritablement en faire une exploitation commerciale. Je crois que même Facebook considère le terme comme trop générique pour supprimer un groupe sur ma simple demande... Et je ne me vois pas vraiment commencer une action en contrefaçon pour faire fermer un groupe Facebook. En réalité, depuis le départ, outre la blague, l'idée est plutôt d'empêcher une entreprise ou un média de déposer cette marque lui-même pour l'exploiter ensuite en « récupérant » les communautés existantes au moins en termes d'image. De toute façon, même ça c'est assez délicat car il faudrait peu de temps pour que tous les groupes se renomment en « neurfoui », « chineur », ou n'importe quoi d'autre... Du coup, pour le moment, l'idée est surtout d'empêcher quelqu'un de s'en servir contre la communauté.

 

Un grand merci David d’avoir accepté de répondre à nos questions

 

Propos recueillis par RV

bottom of page