top of page
man-5874785_1280.png

Un jour, un neurchi

Neurchi... mystère !

GDNLOGO.jpg

La Gazette des Neurchis - Édition de Décembre 2021

· Retour à la Gazette ·

Cette fois-ci l’interview que nous avons faite prend un angle tout particulier puisque le Neurchi dont nous allons parler ici désire rester secret, et ses admins anonymes !

 

Bonjour ! SI vous voulez bien, présentez-vous et présentez votre groupe.

 

Initialement, tout est parti d’un mot inventé, et un fifou a créé ce groupe en rapport avec des anecdotes que j’écris sur un autre neurchi. Et puis, nous avons été rejoints par la best admin de l’univers.

Nous sommes donc trois, liés par la connerie, et l’humanité au sens premier du terme.

Et nous démontrons chaque jour que oui, il est possible de trouver un vrai safespace sur internet, même si c’est au prix d’heures de travail.

Notre groupe est comme une réunion entre potes autour d’une bière à la terrasse d’un café. Nous n’avons pas de thème en particulier.

On parle de tout et de rien, on rigole, on pleure, on se soutient, on parle de cul, de musique, de films, de culture. On se raconte nos anecdotes claquées aussi.

On a des publications récurrentes aussi pour animer le neurchi :

Tous les soirs on propose une publi apéro avec des thèmes précis : le lundi c’est la question travail, le mercredi famille et enfance, le jeudi sexe, le samedi fête, et le dimanche, blues du dimanche soir oblige c’est la question loose / malaise. Les autres jours on pose diverses questions sur plusieurs thèmes : l’amitié, l’amour, les questions de société ou juste WTF.  On fait aussi des publications spéciales en fonction des événements : les vacances, Halloween, bientôt Noël et le nouvel an.

Nous avons prévu par exemple une publication pull moche de Noël où les membres pourront nous présenter leurs pépites.

Un membre a organisé un arbre de Noël géant afin que nous puissions nous envoyer des petits cadeaux les uns les autres, au bon vouloir de chacun (l’inscription est libre). Ils sont tous très investis ici !

Tous les vendredis c’est positivity : on raconte les événements positifs de la semaine et si on n’en a pas on se nourrit de la positivité des autres.

Le dimanche matin la publication nous permet de dire ce qu’on a fait ou ce qu’on prévoit de faire la journée.

On fête aussi les anniversaires des membres, ainsi que les naissances.

En dehors de ça, les membres publient au gré de leurs humeurs. Et ils sont très productifs.

En tant qu’admins on commente et publie beaucoup. Nous sommes très proches les uns des autres. On converse aussi beaucoup en mp.

 

Pourquoi vouloir garder l’anonymat ?

 

Nous sommes fiers de notre groupe. Et contrairement à la majorité des neurchis, nous affirmons haut et fort que notre groupe est un safespace.

Que nous voulons protéger à tout prix.

L'une de nous est extrêmement vigilante et surveille tout ce qui peut sortir d’ici. Elle passe des heures entières à scroller la neurchisphère pour vérifier que rien ne sort. Nous sommes aussi prévenus en temps réel par nos membres.

Nous sommes extrêmement vigilants quant aux nouvelles adhésions que nous passons manuellement.

Chez nous, les membres nous font confiance. Ils se confient beaucoup plus que partout ailleurs. Ils savent qu’ils peuvent trouver ici une oreille attentive et de bons conseils.

Nous mettre dans la lumière ne pourra que nous apporter de mauvais profils.

De plus, nous ne faisons pas la course au nombre. Si nous acceptons quelques nouvelles personnes, c’est parce que nous savons d’expérience que nous faisons de belles rencontres. Mais - s’il le faut pour préserver notre espace - nous envisagerons de passer le groupe en privé quitte à nous passer de ces belles personnes.

Chaque mois nous procédons au ban des personnes qui ne commentent ni ne likent afin d’éviter les membres fantômes, ou ceux qui sont là pour de mauvaises raisons. Même si nous ne leur fermons pas la porte définitivement, car ils peuvent revenir à la demande.

 

Comment décririez-vous l’état actuel du groupe et par quoi êtes-vous passés pour en arriver là ?

Nous avons atteint notre rythme de croisière et avons beaucoup appris depuis la naissance de ce groupe. Nous savons ce que nous voulons et surtout ce que nous ne voulons pas.

Ceux qui ne comprennent pas la notion de non-jugement et de bienveillance sont raccompagnés à la sortie.

Pour beaucoup c’est leur soupape de sécurité. Ils prennent leur petit-déjeuner avec nous, leur pause au boulot aussi, ainsi qu’une partie de leur temps libre. Ils sont très attachés à nous au moins autant que nous sommes attachés à eux.

Les membres organisent régulièrement des réunions irl (journées, soirées et même vacances) et de fortes amitiés se sont créées. 

Ce qui est bien c’est que nous venons de tous horizons, nous avons des croyances parfois opposées, mais nous arrivons à débattre sans heurt, et apprenons les uns des autres chaque jour. Quelque part on peut dire que nous grandissons ensemble.

Au départ c’était une blague, nous venions d’un neurchi très connu et nous avions créé des liens.

Je publiais des anecdotes qui étaient (et sont toujours) très appréciées et le fondateur a eu l'idée folle de créer ce groupe. C’est parti d’un cap ou pas cap en quelque sorte. Le but premier était de raconter nos anecdotes claquées de sexe.

Des irréductibles nous ont rejoints, puis d’autres et d’autres encore.

Et le groupe a migré tout en gardant son essence.

Nous sommes trois admins pour garder tous ces mômes, on se réveille ensemble et on part de coucher ensemble. On reste connectés constamment et on passe bien plus de temps ensemble qu’avec notre propre famille 😂

 

Comment voyez-vous l’avenir du groupe ?

On vit au jour le jour.

Le but étant de garder notre spontanéité.

On ne cherche pas la gloire ni les paillettes, on veut juste passer de bons moments entre amis.

Chaque mois qui passe on n’en revient pas d’être encore là !

On espère juste que ça va durer le plus longtemps possible !

On a posé les bases et ça roule.

Et les heures passées du matin au soir, sept jours sur sept ne sont qu’un détail quand on voit quel bonheur les membres ont quand ils viennent nous faire un coucou. Comme dans la maison du bonheur, où la porte est toujours ouverte, qu’on voit la lumière, qu’on entend les rires et la musique à fond et les tauliers qui vous souhaitent la bienvenue en vous proposant de vous asseoir et vous offrir une bonne bière fraîche !

 

Propos recueilli par Laurent Sète

bottom of page