top of page

INTERVIEW

Entretien avec le créateur de Francomu

GDNLOGO.jpg

La Gazette des Neurchis - Édition de Mai 2022

· Retour à la Gazette ·

La plupart du temps, les groupes neurchis naissent de délires entre memeurs qui tentent de les faire perdurer par la création d’un groupe dédié. Il arrive pourtant que certaines personnes initient une communauté neurchis pour d’autres raisons. Ce mois-ci nous avons décidé de donner la parole au créateur de Francomu, un collectif qui entend professionnaliser et rationaliser l’activité de modérateur des neurchis.

Tout d’abord, est-ce que tu peux nous présenter ton parcours dans la neurchisphère ?

 

J’ai actuellement 20 ans, je crois que la première fois que j’ai lu le terme Neurchi était début 2019, j’ai vu en suggestion de groupe Neurchi de Musique. De ce que je me souviens, j’étais étonné qu’il y ait autant d’emballement dans un groupe parmi les membres, je ne comprenais juste pas ce que signifiait « Neurchi de », pour moi cela ressemblait à un terme ultra-niche, une sorte de private jokes entre membres d’un groupe de musique que seuls eux pouvaient comprendre. Mais pourtant il y avait des milliers de membres. C’est en même temps que je découvrais les groupes Facebook. Je ne suivais que quelques pages et passais juste 5 minutes par jour à scroller pour voir des memes mainstream dont Troll de Geek.

Ensuite en juillet 2019, mon cousin a commencé à m’envoyer régulièrement des memes de Tintin, j’avais lu toutes les bd dans ma jeunesse et je trouvais ça étonnant qu’il y ait des gens sur internet aujourd’hui qui faisaient encore vivre Tintin à travers des memes d’actu. Il m’a ensuite invité sur le « Neurchi de Tintin », puis au fur et à mesure j’ai compris que la communauté était chaude, je me suis dit « enfin un endroit où je peux m’éclater, j’ai moi aussi je peux faire rire les autres », puis j’ai fait mon premier meme dans ce neurchi, qui a fait un ¾ en plus !

Puis en août 2020 je vois un ami du lycée qui était de passage, il connaissait aussi les neurchis. On a parlé des logiciels qu’on crackait, j’ai alors direct créé Neurchi de cracks, qui est devenu Neurchi de Hackeurs puis Cyberneurchi. C’était en plus la période où j’avais plein d’idées de neurchis et j’en faisait la promotion sur Neurchi de Neurchi. Je faisais beaucoup d’OC au début sur Photoshop que je partageais sur plusieurs neurchis, puis ensuite je ne faisais que des memes stolen mais les rangeait dans les bons neurchis, donc ils marchaient aussi. Et aujourd’hui j’ai compris qu’on peut aussi s’entraider et apporter bien plus que des memes, carrément changer sa vie en apprenant avec les autres, quand il y a un neurchi pour une pratique, un domaine. Il faut juste prendre Facebook au sérieux.

 

Cyberneurchi réunit aujourd'hui plus de 10k membres et a des succursales sur d'autres réseaux sociaux, est-ce que tu peux nous en dire plus sur ta manière de concevoir le groupe côté modération et sur tes méthodes pour créer une communauté soudée ?

 

C’est simple, le but c’est de simplifier la vie aux gens. Pour aller sur Facebook, on utilise un smartphone ou un ordi. Mais où est-ce qu’on va si on a un problème sur son smartphone ou son ordi ? Au début d’internet il y avait les forums, comment ça marche, etc. Ils existent d’ailleurs toujours mais je crois qu’ils sont moins actifs, j’ai déjà posé quelques questions souvent sans réponses, ou alors le délai d’attente est très long. Et je peux bien me demander qui va volontairement sur un forum pour répondre à des questions ? Moi j’utilise tous les jours Facebook, je vois des gens qui l’utilise. Alors plein de zoomers disent ne pas avoir de compte Facebook et n’aller que sur Instagram, Whatsapp, Snap, Tiktok… Certes, mais ce n’est pas possible de monter des communautés ces réseaux, tu ne vas pas répondre à une question d’informatique sur un chat Instagram. En plus Facebook annonce son metaverse, l’entreprise fait quand même partie des GAFAM, et ça reste LE réseau le plus utilisé au monde avec 2,91 milliards d’utilisateurs actifs mensuels. J’ai d’ailleurs inspecté sur cet article quels sont les meilleurs réseaux pour monter des communautés (en France) : j’ai trouvé Facebook, Telegram, Reddit et Discord. Pourquoi faire une appli ou un site dédié à une communauté quand ils sont déjà habitués à un réseau, et qui est le mieux foutu en plus ?

Autre point : pour apprendre sur l’informatique et le cyber, beaucoup allaient jusque-là chez les anglophones (YouTube, Reddit, etc.) On peut faciliter encore plus la vie aux gens juste en sachant gérer son ambition : on se concentre sur le langage francophone, c’est bien plus naturel, et je n’ai pas envie de passer ma vie à parler anglais sur internet alors que je parle français tous les jours. De plus ce n’est pas la même culture, en se concentrant sur la France, les membres pourront en plus échanger sur des problématiques locales, que ne connaissent pas toujours les Américains. Par exemple les RGPD, les décisions politiques françaises et européennes, les habitudes des hackers et brouteurs en francophonie, etc.

Côté modération, le but est de s’effacer au maximum, ne pas interférer, n’imposer aucune vision, attachement politique, etc. Même si personnellement je privilégie le développement individualiste : forcer les gens à donner le meilleur d’eux-mêmes quand ils interagissent, plutôt que de baisser le niveau pour tout le monde. Il y aura toujours de la place pour ceux qui veulent se démarquer, innover, proposer des solutions. De même on est assez cools, on autorise les gens à taguer d’autres groupes plus spécifiques, je veux être plutôt laxiste, laisser faire plutôt que d’imposer. Si on est les meilleurs, les gens s’en rendront compte tous seuls, on n’a pas besoin de leur dire. Il faut qu’on s’accepte nous-mêmes et qu’on se trouve objectivement bons. C’est pour moi la seule façon légitime de modérer une communauté.

 

Dans l'esprit de certains neurchis, le groupe est également associé à Francomu, est-ce que tu peux nous en dire plus sur cette organisation et ses objectifs ?

 

Eh bien j’aime bien automatiser les choses, je vois que le groupe marche plus ou moins donc je n’ai pas envie de m’ennuyer, je veux faire autre chose, plus. Je m’intéresse aussi à d’autres domaines. En fait j’ai fait le plus gros du travail en amont dans ma vie perso : quel métier je veux faire, quel mode de vie avoir ? J’aime avoir un max de liberté donc entrepreneur est parfait pour moi. Je construis ensuite toute ma vie en fonction de ça, il faut régler les problèmes « court terme » : relations, argent, etc. ça demande beaucoup de travail intérieur, carrément changer de personnalité, mais ensuite t’es tranquille toute ta vie. Une fois que tu as stabilisé ta vie pour quelques mois/années, là tu peux te poser et construire un truc tranquillement.

Je veux tout simplement faire un truc que j’aimerais moi-même voir. Par exemple je me vois plein de fois en voyage sur mon smartphone, avoir une idée géniale et envie de la partager tout de suite à d’autres, mais vraiment un truc de fou. Je me dis : y’a pas un truc, une appli, bien connu de tout le monde, qui reconnait que des gens peuvent avoir des coups de génies et qui les autorise à publier ça « publiquement » ? Ce serait trop bien d’être dans le train et de lire des posts d’autres gens sur son petit écran, mais genre sur une communauté « officielle », connue, qui fasse bien gaffe de remplir toutes les descriptions, mettre des bannières en haute qualité, etc. et qui sélectionne bien des domaines, des genres de « teams » qu’on voit dans la rue : telle personne aime la mode, telle aime la musique, telle le sexe, etc. C’est simple de répertorier des thèmes non ? À l’ère de l’information je trouve ça étonnant que les gens soient si peu investis que ça. Même Facebook eux-mêmes ou d’autres grosses boites arrivent à mettre une simple photo de profil en qualité ultra basse, mais qui gère ça ? Je ne vois que des pages qui postent leur propre contenu, quelques groupes, mais super mal organisés de mon point de vue, ça m’étonne de voir que personne n’a été aussi ambitieux que moi. Et puis les neurchis sont arrivés et ont commencé à régler ce problème. Moi aussi je veux faire partie du projet !

Le but est de simplifier la vie aux gens, fluidifier tout ça, qu’ils voient ça et se disent que c’est trop bien. D’ailleurs Francomu vient de « Francophones » et « Communautés » mis ensemble.

 

Tu décris parfois ton projet comme une gestion professionnelle des groupes Facebook, est-ce que tu penses que ça peut devenir à terme un secteur d'activité ? Est-ce que tu tires des revenus de Francomu et si oui est-ce que tu peux nous dire comment ?

 

Oui je suis quasi certain que cela peut devenir un secteur d’activité. On veut être précurseurs et exceller là-dedans avant tout le monde, et pourquoi pas même faire rayonner la France au niveau international, au niveau de la gestion de la vie privée et du service professionnel. Un peu comme le secret bancaire en Suisse. Là on veut permettre aux gens de pouvoir s’exprimer librement dans des micro-sociétés, des thèmes, domaines qui réunissent, et les protéger très fermement. Un système fermé, complet, exactement comme Apple. Revérifier les profils à chaque fois, être attentifs au moindre signe de bot, arnaqueur, spammeur, etc., assurer un espace stable.

Pour l’instant je ne tire aucun revenu, et ne compte pas en tirer directement des groupes de discussions. S’il y a de l’argent à se faire, ce sera forcément hors des groupes de discussions et ce sont les gens qui nous connaîtront de choisir librement de nous soutenir ou pas. Les seuls revenus qui pourront arriver sont la publicité sur le site du Cyberneurchi, mais je ne pense encore que ce soit la meilleure façon d’en gagner.

Mais de toute façon la priorité est que les gens se sentent bien, dans un safe space et qu’ils se disent putain c’est bien fichu leur truc. Je suis déjà producteur de musique et investisseur et je peux déjà gagner de l’argent avec ça. Ça ne m’intéresserait pas de baisser la qualité de mon entreprise pour gagner un peu d’argent sur le court terme. Je me suis toujours dit que si un jour j’avais assez d’argent pour tout ma vie (par exemple gagner 1 million € au loto), je ferais une entreprise uniquement dans le but de rendre service à des gens, de faire le meilleur truc que j’aurai voulu avoir, comme si tout était gratuit. Et puis de toute façon un truc qui plait rapporte forcément de l’argent sur le long terme, suffit d’être patient. Il suffit juste de donner sans rien en retour au début, et puis ça viendra plus tard mais x10, faut juste avoir une bonne maîtrise de soi et savoir ce qu’on fait .

 

Un grand merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

En savoir plus : francomu.org

bottom of page